Publié par : orvaillant | mai 9, 2010

Consécration de la Russie

Fatima a demandé la consécration de la Russie pour sauver la paix, or cette consécration n’a pas eu lieu, la Russie répandra par conséquent ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l’Église et le Saint Père. Le Saint-Père voudra se rendre en Russie or il sera trop tard.


Responses

  1. votre assertion est fausse :

    « Mère des hommes et des peuples, toi qui connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, toi qui ressens d’une façon maternelle toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres qui secouent le monde, accueille l’appel que, dans l’Esprit Saint, nous adressons directement à ton cœur, et embrasse dans ton amour de mère et de servante du Seigneur, ceux qui ont le plus besoin de ta tendresse et aussi ceux dont tu attends toi-même d’une façon particulière qu’ils s’en remettent à toi. Prends sous ta protection maternelle toute la famille humaine que, dans un élan affectueux, nous remettons entre tes mains, ô notre Mère. Que vienne pour tous le temps de la paix et de la liberté, le temps de la vérité, de la justice et de l’espérance ».(3)

    Mais le Saint-Père, pour répondre plus complètement aux demandes de « Notre-Dame », voulut expliciter au cours de l’Année sainte de la Rédemption l’acte de consécration du 7 juin 1981, repris à Fatima le 13 mai 1982. Le 25 mars 1984, sur la place Saint-Pierre, en union spirituelle avec tous les évêques du monde, « convoqués » précédemment, évoquant le fiat prononcé par Marie au moment de l’Annonciation, le Pape consacre au Cœur immaculée de Marie les hommes et les peuples, avec des accents qui rappellent des paroles poignantes prononcées en 1981:

    C’est pourquoi, ô Mère des hommes et des peuples, toi qui connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, toi qui ressens d’une façon maternelle toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres qui secouent le monde contemporain, reçoit l’appel que, mus par l’Esprit Saint, nous adressons directement à ton Cœur, et avec ton amour de mère et de servante du Seigneur, embrasse notre monde humain, que nous t’offrons et te consacrons, pleins d’inquiétude pour le sort terrestre et éternel des hommes et des peuples. Nous t’offrons et te consacrons d’une manière spéciale les hommes et les nations qui ont particulièrement besoin de cette offrande et de cette consécration.

    « Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu! » « Ne rejette pas nos prières alors que nous sommes dans l’épreuve! ».

    Puis le Pape poursuit avec des références plus fortes et plus concrètes, comme un commentaire du Message de Fatima dans sa triste réalisation:

    « Devant toi, Mère du Christ, devant ton Cœur immaculé, nous voulons aujourd’hui, avec toute l’Église, nous unir à la consécration que ton Fils a faite de lui-même à son Père, par amour pour nous: “Pour eux, a-t-il dit, je me consacre moi-même, afin qu’ils soient eux aussi consacrés en vérité” (Jn 17, 19). Nous voulons nous unir à notre Rédempteur en cette consécration pour le monde et pour les hommes, laquelle, dans le cœur divin, a le pouvoir d’obtenir le pardon et de procurer la réparation.

    La puissance de cette consécrationdure dans tous les temps, elle embrasse tous les hommes, peuples et nations, elle surpasse tout mal que l’esprit des ténèbres est capable de réveiller dans le cœur de l’homme et dans son histoire, et que, de fait, il a réveillé à notre époque.

    Combien profondément nous sentons le besoin de consécration pour l’humanité et pour le monde, pour notre monde contemporain, dans l’unité du Christ lui-même! À l’œuvre rédemptrice du Christ, en effet, doit participer le monde par l’intermédiaire de l’Église.

    C’est ce que manifeste la présente Année de la Rédemption, le Jubilé extraordinaire de toute l’Église.

    En cette Année sainte, bénie sois-tu par-dessus toute créature, toi, la servante du Seigneur, qui as obéi de la manière la plus pleine à ce divin appel!

    Sois saluée, toi qui t’es entièrement unie à la consécration rédemptrice de ton Fils!

    Mère de l’Église! Enseigne au Peuple de Dieu les chemins de la foi, de l’espérance et de la charité! Éclaire spécialement les peuples dont tu attends de nous la consécration et l’offrande! Aide-nous à vivre dans la vérité de la consécration du Christ pour toute la famille humaine du monde contemporain!

    En te confiant, ô Mère, le monde, tous les hommes et tous les peuples, nous te confions aussi la consécration même du monde et nous la mettons dans ton cœur maternel.

    Ô Cœur immaculé! Aide-nous à vaincre la menace du mal qui s’enracine si facilement dans le cœur des hommes d’aujourd’hui et qui, avec ses effets incommensurables, pèse déjà sur la vie actuelle et semble fermer les voies vers l’avenir!

    De la faim et de la guerre, délivre-nous!

    De la guerre nucléaire, d’une autodestruction incalculable, de toutes sortes de guerres, délivre-nous!

    Des péchés contre la vie de l’homme depuis ses premiers moments, délivre-nous!

    De la haine et de la dégradation de la dignité des fils de Dieu, délivre-nous!

    De tous les genres d’injustice dans la vie sociale, nationale et internationale, délivre-nous!

    De la facilité avec laquelle on piétine les commandements de Dieu, délivre-nous!

    De la tentative d’éteindre dans les cœurs humains la vérité même de Dieu, délivre-nous!

    De la perte de la conscience du bien et du mal, délivre-nous!

    Des péchés contre l’Esprit Saint, délivre-nous! Délivre-nous!

    Écoute, ô Mère du Christ, ce cri chargé de la souffrance de tous les hommes! Chargé de la souffrance de sociétés entières!

    Aide-nous, par la puissance de l’Esprit Saint, à vaincre tout péché: le péché de l’homme et le “péché du monde”, le péché sous toutes ses formes.

    Que se révèle encore une fois dans l’histoire du monde l’infinie puissance salvifique de la Rédemption, la puissance de l’amour miséricordieux! Qu’il arrête le mal! Qu’il transforme les consciences! Que dans ton Cœur immaculé se manifeste pour tous la lumière de l’espérance! ».(4)

    Sœur Lucie confirma personnellement que cet acte solennel et universel de consécration correspondait à ce que voulait Notre-Dame (« Sim, està feita, tal como Nossa Senhora a pediu, desde o dia 25 de Março de 1984 »: « Oui, cela a été fait, comme Notre-Dame l’avait demandé, le 25 mars 1984 »: lettre du 8 novembre 1989). C’est pourquoi toute discussion, toute nouvelle pétition est sans fondement.  »

    Mg Ratzinger

  2. Permettez-moi, Maria, de ne pas être d’accord avec vous, ce qu’a fait Mg Ratzinger, c’est noyer le poisson, et Sœur Lucie n’a pas eu d’autre choix que d’avaliser !

    Et il ne suffit de déclare benoitement ( sans jeu de mot) « je consacre à… » pour que le pays cité soit consacré ni se consacre lui-même.

    Personnellement, je pense que le 3ème secret de Fatima concerne la perversion de l’Église, et celle-ci n’ira pas se dénigrer elle-même avant d’être démasquée…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :